Le Peuple “invisible”

marien

 

Je m’appelle Marie-Neige, j’ai 30 ans et fréquente l’église EPED à Grenoble (CAEF). Côté professionnel, je suis infirmière-puéricultrice en pédiatrie, et côté personnel j’aime travailler pour l’évangélisation des enfants, car Dieu aime les petits et ils ont besoin de le savoir! Depuis 2 ans Dieu a mis sur ma route les enfants Roms vivant en situation précaire dans ma ville.

eva

 

 

Je m’appelle Eva, j’ai 23 ans, je suis étudiante et fréquente une église CAEF à Grenoble. Avant de rencontrer le peuple Roms j’ai travaillé avec des enfants dans les colonies de vacances.

 

 

C’est à deux voix que nous allons vous raconter une Aventure formidable

M-N: Tout a commencé il y a 2 ans, pendant un camp Bouge Ta Ville à Grenoble: des animations ont eu lieu pendant 3 jours pour des enfants Roms vivant dans un squat. Puis une équipe a continué à visiter ces enfants toute l’année et ce depuis deux ans maintenant !

Je ne connaissais pas ces enfants “invisibles”, je ne savais même pas que des enfants dormaient sous des bâches à Grenoble, et n’avaient pas accès à l’eau potable… Quand je les ai rencontrés je me suis dit que Jésus serait sans doute allé à leur rencontre.
Au début nous souhaitions aider ces enfants, nous interesser à eux, sans les juger, simplement  les aimer. Nous souhaitions leur parler de Dieu, de celui qui peut les secourir.
Une fois par mois nous y allions et proposions un temps d’animation, une histoire biblique et des activités manuelles.
Mais ce n’était pas tout! Dieu nous a ouvert d’autres portes pour accompagner ces personnes devenues nos amis. Ainsi nous avons pu organiser des clubs d’enfants à la montagne, les emmener au parc, en colonie de vacances, proposer des temps de jeux mères-bébés/parents-enfants, faire des braderies d’urgence, du théâtre avec des ados, des cours d’alphabétisation pour les parents… et certains sont venus à l’église!
Nous n’avions pas prévu tout celà mais Dieu oui, j’ai alors constaté que c’est lui qui nous utilise et que
c’est un privilège de bosser avec lui : celui qui forme et équipe.

Eva: Nous nous sommes aperçus que Dieu aimait ce peuple  et nous l’avons vu pourvoir à nos besoins (animateurs,…). Bien sûr, il y a les épreuves, les déceptions, mais il y a surtout la joie des enfants et le témoignage de ce que le Seigneur a opéré en eux.

M-N: Il faut savoir que certains survivent en faisant la manche, les poubelles… J’ai ainsi découvert un monde bien sombre, celui des expulsions, de la prostitution (pour une minorité de femmes cependant). Et j’ai rencontré des chrétiens luttant contre cela et apportant la lumière de Dieu. J’ai ainsi pleinement réalisé de qui parlait Jésus quand il s’intéressait à ceux “mis de côté”.

Eva : Je me suis engagée dans ce ministère parce qu’il répond à 2 commandements: s’occuper des pauvres et des étrangers. J’avais envie d’obéir à cela depuis plusieurs années parce que je voyais ces gens et me sentais coupable de ne rien faire. J’étais intimidée par ces étrangers, parfois gênée : ne sachant pas comment me comporter lorsque je les voyais mendier dans les rues. Devais-je détourner le regard ? les regarder ? les saluer ? Donner ?
Je n’ai pas la bonne réponse à donner mais je sais une chose : mon regard sur eux a changé.
J’ai appris à me concentrer plus sur la personne que l’environnement (odeur, propreté). J’aime ces enfants aux yeux brillants, ce peuple au cœur généreux. Et quand je côtoie ces familles entières c’est avec le sourire que je le fais.

M-N: Notre équipe est composée de chrétiens de diverses églises et de tous âges, c’est extra! Chacun apporte ses dons et ses différences! Un jour nous avons même proposé un atelier “bien-être” à des femmes roms car une sœur était spécialiste en soins de beauté!  Un salon esthétique dans un squat. C’était un chouette moment qui nous a permis de nous rapprocher de ces femmes.

Eva : Des liens se sont tissés entre les bénévoles; dans le partage, l’encouragement nous avançons. Ensemble nous apprenons beaucoup de choses et nous aidons à mémoriser les prénoms des familles et enfants Roms que nous rencontrons.

Un conseil pour les lecteurs ? 

M-N: Attention ! Méfie toi!  Car si tu dis à Dieu que tu veux partir à l’aventure avec lui!
Tu verras qu’il te prend au mot ! 😉 et qu’il t’ emmenera vers la plus belle des aventures: celle des relations humaines.
Quel que soit ton âge, ton parcours avec Dieu,.. il a des projets pour toi.
La route ne sera sûrement pas facile, mais Dieu promet d’être avec nous.